La Vraie Croix
Terre d'histoire
dans un écrin de verdure

La Chapelle

La Chapelle

Elle fut élevée au 13ème siècle pour abriter le précieux reliquaire de la Vraie Croix. La légende veut qu’un chevalier revenant de croisade ait perdu au bourg de l’Hôpital un fragment de la Vraie Croix qu’il destinait à sa paroisse d’origine. La relique est retrouvée, à plusieurs reprises, brillant dans le nid d’une pie. La population y voit la volonté du ciel d’y maintenir l’objet sacré et une chapelle est construite à cet effet sur le lieu même de l’arbre et à hauteur du nid.

La chapelle a probablement été reconstruite en 1611, date gravée au-dessus de la porte Nord.

 

L’édifice enjamber une route pavée, disposition rare et originale qui en fait sa particularité. En forme de croix latine orientée, elle présente ainsi deux niveaux, un rez-de-chaussée composé principalement de deux cryptes et une chapelle haute.

 

Au niveau inférieur, à l’Est, la crypte largement ouverte par une arcade en plein cintre et éclairée par une petite fenêtre, abrite une vierge posée sur un autel et des vestiges de l’ancienne chapelle de Saint-Just démolie en 1950.

A l’Ouest, une arcade en plein cintre mène à une porte en arc brisé, seul vestige de l’ancienne chapelle ; elle ouvre sur une chapelle sombre au fond de laquelle se trouvait l’accès primitif à la chapelle haute. Cet escalier détruit au XVIIème siècle fût remplacé par deux escaliers extérieurs, au Nord et au Sud de la nef, permettant une meilleure circulation des nombreux pèlerins.

 

Le chœur de la chapelle haute, séparé de la nef par une balustrade en fer forgé est revêtu d’un retable composé de cinq panneaux finement sculptés datant du XIXème siècle attribué au recteur Tanguy. La voûte en lambris est peinte en bleu et orné d’étoiles dorées.